Anxiété de séparation (trouble d')

Anxiété excessive dans les situations de séparation d'avec la maison ou d'avec les personnes auxquelles le jeune est attaché. Le jeune craint alors qu'un malheur lui arrive ou arrive à la figure d'attachement. Les symptômes dérangent le fonctionnement social, scolaire ou familial. Alors qu'on pourrait croire qu'il ne touche que les jeunes enfants, le trouble d'anxiété de séparation peut se présenter chez des individus de tout âge.

Principaux symptômes

Anticipation d'être séparé de la figure d'attachement :

  • Invente des scénarios catastrophiques d'évènements malheureux.
  • Craint que la figure d'attachement parte et ne revienne jamais.
  • A l’impression que seule la figure d'attachement est compétente pour lui venir en aide en cas de besoin.
  • Évite les situations de séparation.
  • Refuse de se déplacer seul (pour aller à l'école, par exemple).
  • Refuse d'aller à l'école.
  • Refuse de rester seul dans une pièce.
  • Refuse de dormir seul (essaie de dormir avec les parents ou un autre membre de la famille).
  • Insiste pour que l'adulte demeure auprès de lui lorsqu'il s'endort.
  • Refuse de demeurer seul à la maison.
  • Refuse d'aller dormir à l'extérieur de la maison.
  • Cherche la proximité du parent, a même tendance à s'agripper à lui.
  • Refuse de se faire garder.
  • Refuse d'aller dans des camps de vacances.
  • Refuse d'aller jouer chez un ami.
  • Fait des cauchemars récurrents dont le contenu fait référence à la séparation.
  • A des crises de colère ou de pleurs à l'idée de se retrouver séparé de la figure d'attachement.
  • A peur de se perdre, de se faire enlever et de ne jamais revoir la figure d'attachement.

Confrontés à la séparation des êtres chers, ils réagissent le plus souvent ainsi :

  • A besoin constant de savoir où les parents (ou les figures d'attachement) se trouvent et a besoin de garder un contact avec eux (ex. : par téléphone).
  • Éprouve une tristesse excessive et une nostalgie de la maison.
  • Éprouve une détresse et une anxiété excessives.
  • Fait des crises intenses de colère ou de pleurs.
  • Exprime des malaises somatiques tels que : maux de tête, maux de ventre, nausées, vomissements, etc.
  • S’agrippe à l'adulte.
  • Refuse de discuter et crie.
  • Supplie ses parents de ne pas le quitter.
  • Réagit avec détresse lorsque les parents arrivent en retard.

Troubles associés

Foires aux questions

Mythes et réalités sur les troubles anxieux


Cliniques

Documentation