Retard mental

Le retard mental se caractérise essentiellement par un fonctionnement intellectuel significativement inférieur à la moyenne, accompagné par de sérieuses limitations du fonctionnement adaptatif dans au moins deux des domaines suivants : la communication, l'autonomie, la vie domestique, les aptitudes sociales et interpersonnelles, l'utilisation des ressources de l'environnement, la responsabilité individuelle, l'utilisation des acquis scolaires, le travail, les loisirs ou la santé et la sécurité.

Ce trouble peut résulter de nombreuses étiologies (syndrome génétique, carences graves de l'environnement, intoxications, facteurs prénataux (ex. : syndrome d'alcoolisation fœtale) ou périnataux). Dans une grande proportion des cas, il est impossible d'identifier une cause. On estime la prévalence à environ 1 % de la population générale.

Le niveau intellectuel est habituellement évalué par un test standardisé d'intelligence, alors que le fonctionnement adaptatif peut être évalué à partir de diverses sources (questionnaires standardisés, histoire personnelle, sociale, scolaire, développementale, médicale).
Le degré de sévérité du retard mental peut être qualifié selon quatre niveaux : léger, moyen, grave et profond. Le niveau est associé aux acquisitions pouvant être faites et au niveau d'autonomie que la personne pourra développer. La majorité des personnes avec un diagnostic de retard mental seraient de niveau léger (85 %).

La prévalence des troubles mentaux chez les personnes ayant un retard mental serait de trois à quatre fois supérieure à celle de la population générale.

Avant la scolarisation de l'enfant, on parle plutôt de retard de développement ou de retard global de développement.

Cliniques

Documentation